Denturologiste de l’année 2022 : appel de candidatures


Vous admirez une consoeur ou un confrère pour ses exploits techniques ou d’affaires, son implication professionnelle ou sa créativité sans bornes. Qu’attendez-vous pour soumettre sa candidature au titre de Denturologiste par excellence de l’année 2022? Ce titre, décerné chaque année par le Sénat de la denturologie, vise à récompenser les efforts et l’implication d’une ou d’un denturologiste s’étant particulièrement démarqué au sein de la profession.

Pour ce faire, remplissez le formulaire de mise en candidature et retournez-le à Carole Tremblay par courriel à carole.tremblay@adq-qc.com avant le 12 août 2022. Le Sénat de la denturologie couronnera la ou le lauréat lors du Congrès de la denturologie 2022.

TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE 2022

Des assurances revues et corrigées pour les denturos


Assurances Lussier denturologistes

Soucieux de mieux répondre aux besoins des denturologistes et de leur offrir une plus grande flexibilité dans leur protection de médicaments, Lussier, le courtier attitré au programme collectif pour les denturologistes du Québec, a apporté d’importantes modifications au contenu des garanties en vigueur depuis le 1er mai 2022.

En effet, afin d’offrir une plus grande flexibilité aux assurés, le régime a été repensé en formule modulaire. Ainsi, chaque membre peut choisir parmi quatre modules distincts, chacun offrant des niveaux de couvertures et de primes différents.

Plusieurs frais remboursables ont été ajoutés dans tous les modules :

  • Assurance voyage (la durée du séjour varie selon le module choisi)
  • Maison de convalescence et de réadaptation
  • Chambre d’hôpital semi-privée
  • Dentiste à la suite d’un accident
  • Soins infirmiers
  • Transport par ambulance

Nous vous invitons à consulter la documentation transmise par Lussier pour le détail des garanties de chaque module. Si le module qui vous a été attribué ne vous convient pas, nous vous rappelons que vous avez jusqu’au 30 juin 2022 pour demander un changement de module auprès de l’équipe Lussier au 1 877 579-5585.

Comment fonctionne le ticket modérateur?

Cette question revient souvent. Voici un exemple de calcul du ticket modérateur :

Module 2 – ticket modérateur 20 $. Le remboursement est établi à 80 %. Disons que le coût de la réclamation pour un médicament est de 70 $. Il faut soustraire le ticket modérateur du coût de la réclamation (70 $ – 20 $ = 50 $) et appliquer à ce montant le pourcentage de remboursement (50 $ X 80 % = 40 $). Résultat : le montant déboursé par l’assureur est de 40 $ et le montant déboursé par l’assuré est de 30 $. Le coût du médicament sera alors calculé pour atteindre la contribution annuelle.

Pour en savoir plus sur les nouveaux modules et le ticket modérateur, vous pouvez également (re)visionner le webinaire à l’attention des denturologistes présenté par Lussier le 22 avril dernier.

Participez à la campagne de promotion nationale en octobre


En 1997, le Parlement canadien décrétait qu’octobre était le mois national de sensibilisation à la denturologie (ou « denturothérapie » comme on l’avait été traduit à l’époque).

 

L’objectif de ce mois thématique est de mieux faire connaître au public les études, la formation spécialisée et le droit d’exercer des denturologistes ainsi que leur rôle dans l’offre de services qui ont des retombées positives directes sur la santé buccodentaire des Canadiennes et des Canadiens.

 

Octobre mois national de la denturologieDes outils de promotion à votre disposition

L’Association des denturologistes du Canada (ADC), qui chapeaute cette campagne de sensibilisation nationale, met des outils de promotion en français et en anglais à la disposition des membres de toutes les associations provinciales. En tant que membre de l’Association des denturologistes du Québec (ADQ), vous pouvez ainsi recevoir gratuitement 10 dépliants informatifs et une affiche. Seuls les frais d’expédition sont en sus, au tarif fixe de 10 $ par envoi. Des frais supplémentaires s’appliqueront pour les non-membres ou pour les membres qui désirent obtenir des exemplaires de plus. Veuillez compter deux semaines après votre commande pour recevoir le matériel.

 

Pour passer une commande, communiquez avec l’ADC par téléphone au 1 877 538-3123 ou par courriel à dacdenturist@bellnet.ca.

Appel de candidatures : Denturologiste par excellence de l’année 2021


Comme le veut la tradition, nous sommes à la recherche de candidatures au titre de denturologiste de l’année 2021. Nous vous invitons à nous présenter le profil d’une ou d’un denturologiste qui s’est particulièrement démarqué dans la profession, tant par ses réalisations que par son implication au cours de l’année.

Pour soumettre la candidature d’une consœur ou d’un confrère, téléchargez le formulaire et retournez-le à Carole Tremblay (carole.tremblay@adq-qc.com) avant le 10 août 2021. La ou le denturo lauréat sera annoncé au cours de l’automne.

L’affaire « auxiliaires » : une lettre à envoyer à la ministre


Selon la Loi 15 (projet de loi 29), les auxiliaires dentaires sont dorénavant dans l’obligation de s’inscrire au tableau de l’Ordre des technologues en prothèses et appareils dentaires (OTPADQ).

Depuis décembre dernier, l’ADQ fait front commun avec le Regroupement des laboratoires dentaires du Québec et l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec pour dénoncer cette exigence insensée. En effet, deux fois plutôt qu’une, le président de l’ADQ, Benoit Talbot, d.d., s’est adressé à la ministre responsable du dossier, madame Danielle McCann, l’enjoignant de rectifier le tir. Ces démarches n’ont pas encore porté leurs fruits.

Aidez l’ADQ à faire bouger les choses : envoyez une lettre

Pour accentuer la pression sur le gouvernement, l’ADQ invite tous les denturologistes du Québec à envoyer une lettre à la ministre afin de réclamer que les auxiliaires dentaires puissent continuer à réaliser des gestes dans les laboratoires dentaires, sous la supervision professionnelle d’un technologue, d’un denturologistes ou d’un dentiste, comme cela se fait actuellement pour les auxiliaires dans plusieurs domaines comme le droit et la pharmacie.

Pour ce faire, l’Association a préparé pour vous une lettre clé en main : vous n’avez qu’à changer la date, apposer votre signature, puis mettre la lettre à la poste.

Merci d’aider l’Association et ses alliés à faire bouger les choses!

TÉLÉCHARGER LA LETTRE

L’ADQ dénonce l’inscription obligatoire des auxiliaires dentaires à l’Ordre des technologues


Conception prothèse dentaire

Le 6 février dernier, dans une lettre publiée dans le quotidien Le Soleil, le Regroupement des laboratoires dentaires du Québec (RLDQ) tirait la sonnette d’alarme concernant la mise en application de la loi 15 (loi découlant du projet de loi 29 adopté à l’automne dernier).

En vigueur depuis le 24 septembre 2020, la loi 15, qui modifie le Code des professions et d’autres dispositions notamment dans le domaine buccodentaire et celui des sciences appliquées, a entraîné des changements importants dans la cour des techniciens dentaires. En plus de changer d’appellation pour « technologues en prothèses et appareils dentaires » (TPAD), ces derniers se sont vu octroyer un titre réservé dans la foulée de l’adoption de cette loi.

Or, on sait que la première mission d’un ordre est d’assurer la protection du public en réglementant et en surveillant l’exercice d’une profession. La création d’un titre réservé pour les technologues ne fait pas de sens, puisqu’aucun d’entre eux ne fait affaire avec le public.

Qui plus est, l’OTPDAQ exige en plus que les auxiliaires dentaires (les employés sans DEC en techniques de prothèses dentaires) détiennent un permis d’exercice. Autrement dit, ce serait comme d’exiger que tous les techniciens en pharmacie soient inscrits à l’Ordre des pharmaciens.

Un dossier chaud pour les denturologistes

L’Association des denturologistes du Québec (ADQ) suit ce dossier de près depuis quelques mois déjà. Car en plus de bouleverser le fonctionnement des laboratoires dentaires au Québec comme l’indique le Regroupement dans sa lettre, ces nouvelles exigences affectent bon nombre de denturologistes qui emploient des auxiliaires dentaires.

Le 16 décembre 2020, son président, Benoit Talbot, d.d., s’est adressé directement à la ministre responsable du dossier, madame Danielle McCann. Dans cette première lettre, M. Talbot soulignait l’incongruité de la création d’un titre réservé pour les technologues en prothèses et appareils dentaires, exigeant également que les auxiliaires dentaires à s’inscrire à l’Ordre des technologues sans même détenir de diplôme. Il concluait la lettre en la pressant de corriger le tir.

Puis, le 1er février dernier, le président a réitéré sa position et renchéri dans une seconde missive adressée à Mme McCann : à l’instar du Regroupement des laboratoires dentaires du Québec, il réclamait, au nom de l’ADQ, que les auxiliaires dentaires puissent continuer à réaliser des gestes dans les laboratoires dentaires, sous la supervision professionnelle d’un technologue, d’un denturologiste ou d’un dentiste, comme cela se fait actuellement dans plusieurs domaines comme le droit et la pharmacie. Le bureau de la ministre a simplement accusé réception de ces correspondances.

L’ADQ poursuit ses efforts  dans l’intérêt de ses membres et vous tiendra informés des développements en temps et lieu.

 

Vaccination des denturologistes : l’ADQ à la table du MSSS


Vaccnination COVID-19

À quand la vaccination des denturologistes au Québec? Aucune date n’est encore fixée. En effet, il faudra s’armer de patience, puisque les retards de livraison de vaccins de Pfizer forcent Québec à revoir son calendrier de vaccination.

Rassurez-vous : l’Association des denturologistes du Québec (ADQ) suit de près l’évolution de la campagne de vaccination au Québec. Son président, Benoit Talbot, d.d., participe chaque semaine à une rencontre virtuelle réunissant les représentants syndicaux de tous les professionnels de la santé du Québec. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, est également présent. L’ADQ est le seul organisme qui représente les denturologistes à cette table interne.

D’une durée d’une heure, les rencontres se déroulent ainsi : « Après une brève introduction, le ministre Dubé fait le point sur la situation de la COVID-19, l’avancement de la campagne de vaccination et les ajustements nécessaires. Son allocution suit habituellement une période de questions et de commentaires », rapporte Benoit Talbot, d.d.

Monsieur Talbot invite tous les membres qui ont des commentaires ou des questions à le contacter directement. « L’ADQ se veut la porte-parole de ses membres », rappelle-t-il. Vous pouvez le joindre par courriel à benoit.talbot@videotron.ca.

Comment participer à la campagne de vaccination?


Le 4 décembre dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonçait l’adoption d’un arrêté ministériel visant à autoriser des étudiants et des professionnels du domaine de la santé à contribuer à la vaccination contre la COVID-19.

Les denturologistes inscrits à l’Ordre font donc partie des professionnels invités à participer à la vaccination, à condition de suivre une formation en trois volets.

Par ailleurs, dans le but d’encourager les denturologistes à participer à la campagne de vaccination contre la  COVID-19, l’Ordre des denturologistes du Québec (ODQ) a annoncé l’octroi d’un UFC par heure de formation aux denturologistes qui démontreront avoir suivi le cours de vaccination.

Inscription, formation, attestation, vaccination

Pour ce faire, les denturologistes qui souhaitent contribuer à cette campagne sans précédent doivent d’abord s’inscrire sur le site Je contribue, mis en place par le gouvernement du Québec. Ils doivent indiquer dans le formulaire à l’endroit désigné qu’ils désirent contribuer à la vaccination contre la COVID-19, puis inscrire leur numéro de pratique de l’ODQ.

Par la suite, un représentant du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS),  communique avec les candidats pour compléter l’ouverture de leur dossier et les inscrire à la formation.  Cette formation en trois volets est rémunérée et inclut :

  • une formation théorique en ligne suivie d’un quiz;
  • une formation en laboratoire pour apprendre les rudiments de la vaccination (avec mannequin);
  • un stage de 7 heures durant une campagne de vaccination pour valider les techniques de vaccination.

Au terme de la formation, le denturologiste reçoit une attestation de formation et est prêt pour la vaccination. Sur le site Web du CIUSSS Centre-Sud à Montréal, on indique qu’aucune disponibilité minimale n’est exigée et que l’horaire est personnalisé.

Pour contribuer à la campagne de vaccination, rendez-vous au https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/Inscription.aspx.

 

Des denturologistes témoignent

Nous avons communiqué avec trois denturologistes ayant soumis leur candidature au MSSS. Selon Danielle Fortier, d.d., et Zhi Zang Zhou, d.d., il faut s’armer de patience. Tous deux se sont inscrits en décembre et ont souligné la lenteur du processus. Monsieur Zhou a dû envoyer des courriels afin qu’on s’attarde à sa candidature. Ses efforts ont finalement porté leurs fruits : après avoir complété la formation théorique et pratique, il a reçu son attestation de vaccination. Il a même pu être vacciné à la fin de son stage, « puisqu’il restait des doses inutilisées », a-t-il affirmé. Au moment de notre entrevue, le 22 janvier dernier, il attendait toujours d’être appelé en renfort.

De son côté, Anaïs Pederian, d.d., affirme avoir eu une meilleure expérience jusqu’à présent. Elle a reçu un appel d’une personne des ressources humaines une semaine après avoir déposé sa candidature en janvier. Après une courte entrevue téléphonique et vérification qu’elle détenait bel et bien son permis de pratique de l’ODQ, elle a reçu son horaire de formation.

Après plus d’un mois d’attente, madame Fortier a enfin été contactée par un représentant du MSSS. Au moment de notre appel, elle avait complété et réussi la formation théorique en ligne. « Le contenu porte entre autres sur la COVID-19, sa transmission, les symptômes observés, son diagnostic. D’autres chapitres s’attardent au vaccin, de son efficacité aux consignes de conservation et de manutention », rapporte Danielle Fortier. Sa formation pratique et son stage suivront en février. Si tout va bien, la denturologiste commencera à vacciner à compter du 12 février prochain, à raison de trois jours par semaine, de 14 h à 22 h. « Mon horaire de vaccination est déterminé jusqu’au mois de mai », se réjouit-elle.

À ne pas manquer dans le prochain Denturo : des denturologistes témoigneront de leur expérience comme contributeurs à la campagne de vaccination. À lire au printemps 2021!

 

Le Symposium et l’Expodent ne formeront qu’un seul événement en 2021


Congrès denturologie 2021

*** Veuillez prendre note que cet événement a été reporté à l’automne 2022 en raison de la pandémie. ***

 

L’union fait la force, et les organisations en denturologie au Québec le démontrent! Le 10 juillet 2020, l’Association des denturologistes du Québec (ADQ) et l’Ordre des denturologistes du Québec (ODQ) ont conclu un accord pour l’organisation conjointe du prochain congrès provincial de la denturologie.

Le Symposium québécois de la denturologie et l’Expodent ne formeront qu’un seul événement. La première édition aura lieu à Bromont en Estrie du 23 au 26 septembre 2021.

Auparavant, une entente stipulait que chaque organisation était l’hôtesse de son propre congrès. Le Symposium de la denturologie, organisé par l’ADQ, se tenait les années impaires, alors que l’Expodent, orchestré par l’ODQ, avait lieu les années paires. Or, l’Expodent prévu en septembre 2020 a dû être annulé en raison de la pandémie de COVID-19. Cette annulation a servi d’étincelle aux discussions qui ont mené au jumelage des deux événements majeurs en denturologie au Québec.

Cette nouvelle formule collaborative a pour objectif de mieux servir toute l’industrie de la denturologie. Un comité formé de représentants de l’ADQ et de l’ODQ sera responsable d’imaginer et d’organiser ce prochain rendez-vous. Le comité conjoint se rencontrera plus tard en août 2020.

« Notre participation commune aux commissions parlementaires entourant le projet de loi 29 a prouvé que nos deux organisations étaient capables de travailler ensemble. Je suis très heureux que notre collaboration se poursuive avec ce partenariat tant attendu », s’est réjoui Benoit Talbot, d.d.

« Je souhaite un vif succès à ce prochain événement et que cette première entente de partenariat soit couronnée de succès! », a déclaré Robert Cabana, d.d., président de l’ODQ.

Congrès denturologie 2021

Sondage sur l’équipement de protection individuel


L’Association des denturologistes du Canada (ADC) fait partie d’un groupe de travail COVID-19 de Santé Canada afin de cerner l’offre et la demande d’équipement de protection individuel (EPI). L’objectif de ce groupe de travail est d’établir des prévisions, pour une période de 12 mois, dans tous les secteurs économiques au Canada.

Ces prévisions permettront d’éclairer les décisions d’achats et d’investissements dans la fabrication nationale. Ce projet est d’une grande valeur pour la profession, car il mettra les denturologistes en tant que praticiens de la santé buccodentaire sur le radar national et fédéral en ce qui concerne les exigences en matière d’EPI.

Dans le cadre de cette initiative, le groupe de travail espère quantifier l’utilisation actuelle d’EPI dans le secteur des soins buccodentaires, c’est-à-dire le nombre d’un certain type de masques, gants, blouses, etc. que chaque employé utilise au cours d’une journée donnée dans chaque clinique. À ce titre, l’ADC a créé un sondage pour fournir des données factuelles et solides au nom des denturologistes qui aideront Santé Canada dans cette initiative. Nous invitons tous les denturologistes à le remplir : https://www.surveymonkey.com/r/QCDQ5PH.

1 2
X